• Caroline Cugnet

Cercle de femmes

Mis à jour : 13 nov. 2019

Les cercles de femmes ou tentes rouges sont issus d'une tradition millénaire que l'on retrouve sur tous les continents à différentes époques. Un temps où les femmes se retrouvent entre elles notamment à l'occasion de passages comme les premières lunes, la naissance, la ménopause. Espace de transmission, de partage, d'enseignements. Ces dernières années de nombreuses femmes ont souhaité faire renaître cette tradition et de nombreux cercles ou tentes se sont crées. Chacun a sa couleur, sa durée, son énergie, son rythme.


En octobre, c'est avec beaucoup de joie qu'avec une amie nous avons ouvert le nôtre.

Qu'est-ce qu'il s'y passe ? A 19h45, nous ouvrons le cercle lorsque toutes les femmes sont arrivées. En son centre il y a des bougies, un peu de nature de saison, et des petites douceurs à partager. On déroule un ruban, chacune le prend dans sa main, se présente, dit comment elle se sent dans l'instant, puis le passe à sa voisine, et ainsi de suite, jusqu'à fermer le cercle. Le ruban nous relie le temps du cercle. Nous prenons un temps d'ancrage, pour se poser ici et maintenant. Nous allumons les bougies. On pose le cadre, les règles de circulation de la parole. On ne juge pas, on ne conseille pas, on accueille la parole ou le silence de chacune dans le respect et la bienveillance. Un thème d'échange est proposé. Et le bâton de parole passe de main en main. On touche à l'intime, on pleure, on rit, on se surprend, on se dévoile. Nous sommes en confiance, en sécurité. Une fois le temps de parole terminé nous proposons des chants, un voyage intérieur, une création.

Puis le ruban reprend le chemin inverse, de main en main, chacune partage comment elle se sent, avec quoi elle repart et le cercle se termine.


Le cercle est un très bel espace de partage et d'apprentissage. La découverte de chaque femme dans son intime m'invite à être dans le non jugement, à me méfier de mes a priori. C'est un temps entre soeurs très nourrissant. Les mots de chacune résonnent en moi, je comprends, compatis, me retrouve, me sens moins seule. On y entend beaucoup de souffrance, de solitude, de fatigue, de blessures, de force, de douceur, d'amour. Mots libérateurs, guérisseurs. Ils mettent en lumière la richesse de nos êtres. C'est un espace où la parole est précieuse, on ne la coupe pas, on lui laisse pleinement sa place. Tout comme les silences. Je suis toujours surprise et emplie de gratitude de la confiance avec laquelle chaque femme se livre.


Des cercles d'hommes s'ouvrent petit à petit ainsi que des cercles mixtes. Le féminin et le masculin sont sur un chemin de transformation intérieure et sociétale. Nous sommes dans une société de surconsommation de biens divers et variés, dans un monde ultra connecté qui va vite mais on manque cruellement de lien social, Les cercles ou tentes rouges est une belle contribution à tisser ce lien.


Les cercles ou les tentes rouges sont de petites graines ô combien précieuses dans un monde en devenir, S'il en existe un ou une près de chez vous, osez pousser la porte, vous en sortirez transformées.